Rechercher une bière dans le Guide des Bières (Exemple : Desperados, Leffe, Heineken, Duff, Pelforth...)

Bière Belgian kriek

Photo bière

La Bire Belgian kriek est une bire de type kriek fermentation basse, conue par le brasseur Lefebvre (Belgique).

La Belgian Kriek est issue de la rgion de Bruxelles o une longue tradition de cette fabrication est jalousement entretenue par les brasseurs.
Depuis plusieurs sicles ils ont appris laisser macrer cerises (griottes) et bire de froment.
Adapte au 21me sicle, ce produit tout en finesse allie les saveurs de la bire et du fruit.
Elle se dguste trs frache, entre 2C et 4C.



La Kriek Lambic est une bire rsultant d'un mlange de gueuze lambic et de cerises (macres pendant plusieurs mois dans la gueuze). Il s'agit probablement du mlange fruit base de gueuze le plus ancien, plus rcemment sont apparus des mlanges partir de cassis, framboise, pche, fraise, raisin, banane, mirabelle etc... Le franais apprcie plus particulirement les krieks Mort subite et Belle-vue, sucres, filtres, pasteurises, coupes, bref : non authentiques. Pour se faire une ide d'une kriek traditionnelle, on pourra essayer la Kriek lambic Cantillon. ou encore la Kriek Lambic Girardin. Cest la mthode actuellement la plus rpandue. Elle est ralise pendant 7 10 jours 5-10C. Comme son nom lindique, la levure reste en bas de la cuve. C'est ce qui la distingue de la fermentation haute.

Elle ncessite l'ajout dans le mot de levure basse , qui contribue la couleur gnralement blonde, au got de houblon et de malt. Elles sont en moyenne moins fruites et moins alcoolises que les bires de fermentation haute, mais plus charges en gaz carbonique. Elles se consomment fraches, gnralement entre 4 et 7 degrs.

Ce procd a lavantage de protger la bire contre les bactries et les champignons. Par consquent, sa dure de vie de conservation est plus longue que la technique prsente ci-dessus. En revanche, les levures basses produisent moins d'alcool.

Note: La fermentation est une des tapes de la fabrication de la bire. Cette tape consiste ensemencer le mot avec une certaine quantit de levures (on parle alors de levain ) afin que ces levures transforment les sucres prsents en alcool et en CO2.